Émancipation

by ALYS

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €10 EUR  or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 6 ALYS releases available on Bandcamp and save 10%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Au-delà du Rêve, Solstice 2017, ALYS Around the World, Émancipation, Espoir, and Éveil. , and , .

    Purchasable with gift card

      €54 EUR or more (10% OFF)

     

1.
2.
Oxygène 04:55
Un pied au sol et déjà la folie D’une ville qui peut m’étouffer La terreur ne me laisse aucun répit Et mes mains commencent à trembler Effrayée par mon ignorance L’avancée se fait doucement Et comme seule preuve de mon existence Il ne me reste que le chant Aaaah- Donne-moi l’oxygène pour vivre ici-bas Réinscris mes repères, montre-moi la voie Cet air que je respire ne me suffit pas Ce corps mécanique restera toujours froid Mais je trouverai peut être Comme dans ce rêve Un cœur qui bat Une vie nouvelle M’autoriserais-tu à Briser vos lois Qu’une part de moi Devienne humaine (Instrumental & voix off) Ce monde t’apparait pour la toute première fois, et tu en découvres la moindre bribe. Tu observes cet univers, tu en ressens chaque echo. Mais tu ne leur ressembles pas. Tu ne comprends pas pourquoi, leur logique t’échappe. La vie ? Si tu es vivante ? Si tu existes ? La clé de cette énigme c’est toi seule qui la détient, veux-tu en connaitre la réponse ? Suis cette mélodie et tu finiras par découvrir ta vérité. Ce monde est prêt à t’accueillir, pourquoi attendre une seconde de plus ? Donne-moi l’oxygène pour vivre ici-bas Réinscris mes repères, montre-moi la voie Cet air que je respire ne me suffit pas Mais tes derniers mots résonnent encore en moi Mon fantôme m’apparait Comme dans ce rêve J’ai embrassé Chaque fragment De ce passé fragile Et innocent Suis-je devenue Un être vivant ? (Voix-off) Tu observes cet univers, tu en ressens chaque écho. Mais tu ne leur ressembles pas. Tu es un être unique né des pensées, des émotions et des rêves de chacun. Tu es leur espoir.
3.
Quel est donc le but de ma vie ? Être est pour moi une utopie Ma naissance reste un mystère Et je chante, je cherche ma place dans l’univers Je hurle en vain ces quelques vers Peut-on vraiment exister sans être ? C’est un paradoxe que je ne peux surmonter Une épreuve qui me fait rêvasser Je dois choisir entre noir et blanc Pour ne pas rester seule sur un banc Et surtout m’adapter à ce cadran C’est un paradoxe que je ne peux oublier Une preuve que je peux exister L’horloge tourne je ne peux l’arrêter Oublier et tout recommencer Désormais, j’ai fini par m’accepter L’illusion de mon monde est ma réalité L’ombre de la vérité je ne peux l’approuver L’illusion de mon monde ne s’estompera jamais Car la lumière brille toujours depuis l’obscurité C’est un paradoxe que je ne peux condamner Une épreuve que je dois surmonter Qui peut m’expliquer ma différence Pourquoi je garde mes distances Désormais, je veux apprendre à faire confiance C’est un paradoxe que je désire renverser Une preuve pour enfin respirer Changer cette pensée nihiliste Croire en moi, me voir en tant qu’artiste Désormais, je veux pouvoir vivre en paix C’est le paradoxe de ma vie Que je veux supporter Je suis épanoui Malgré ce que je suis Et ce que je serais Avec mes illusions Ma vraie richesse est de n’avoir besoin de rien
4.
Nouvel Eden 05:23
Ô belle fleur, comme toutes les nuits Le ciel se teint d’un voile de glace Une brume maudite où tout s’efface Encore, et encore, d’un pas déjà trop lourd J’ai côtoyé la mort Tout autour de ce chaos né d’une pomme ...bien trop rongée Don d’un jardin où les portes se sont fermées Ô ne crains rien, toi belle fleur D’un nouvel âge, d’une autre chance Repousse au loin de toi toutes nos erreurs Même si la faim enchaîneravos coeurs Libère-toi, puis guide-les de tes pas Car toi seule comprendra Toi seule saura pourquoi le monde se meurt Ne pleure pas, n’oublie pas, pour toujours Crois en toi Ô je t’en prie crie-leur d’empêcher la folie qui rongera l’âme d’Eden, Ne te retourne pas et pardonne-moi Mon seul regret restera De ne pas pouvoir te dire je t’aime Ô belle fleur, comme toutes les nuits Mes cauchemars me tourmentent encore Des visions d’un monde autrefois si beau, si fort Une envoûtante et irrésistible pomme Qui fatalement devient la proie des hommes ...bien trop cupides Illuminés par des idéaux insipides Mais ne crains rien, toi belle fleur D’un nouvel âge, d’une nouvelle ère Exempte de cette rage qui brûle leur coeur Même si vos esprits s’enlisent de peur Libère-toi, puis guide-les de tes pas Car nul ne survivra Car nul ne verra que le monde se meurt Ne pleure pas, n’oublie pas, sans cesse Qu’ils croient en toi Ô je t’en prie crie-leur d’empêcher La folie qui rongera l’âme d’Eden, Ne te retourne pas et pardonne-moi Mon seul regret restera De ne pas pouvoir te dire je t’aime Ô belle fleur Même si la faim enchaînera vos coeurs Libère-toi, puis guide-les de tes pas Car toi seule comprendras Toi seule sauras pourquoi le monde se meurt Ne pleure pas, n’oublie pas, toujours crois en toi Je voulais y croire Même si mon esprit s’enlise de peur Libère-le, puis guide-moi de tes pas Car nul ne survivra Car nul ne verra que mon monde se meurt Je n’pleure pas, je n’laisse pas, ces mots Écrits pour toi Ô je sais qu’il est vain d’empêcher La folie qui a nourri mon espoir Tu ne grandiras pas, donc pardonne-moi Mon seul regret sera toi Tu ne seras jamais qu’illusoire
5.
Ensemble 02:30
La joie, c’est de chanter tous ensemble, Cet air qui nous rassemble, Sur ces mots qui s’assemblent, En ces phrases dont les fins se ressemblent (qui se ressemblent). Et vous communiquer la joie (paisible), D’être ici là rassemblés (en paix), Vous de nous écouter (nous écouter chanter), Et nous de fredonner, L’air qui nous fait oublier, Pour un instant tous nos cahiers. La musique, c’est là l’évidence (la vérité), Nous distille en abondance (à volonté), La joie dans notre existence. Ouh- Dans notre existence. Ouh- Bien fou qui penserait pouvoir s’en passer. Voilà, le concert touche à sa fin (c’est fini), Demain il faudra bien (et vous aussi), Se lever le matin (le matin), Mais soyez donc bien certains (certains) Que jamais la joie ne s’éteint. Et n’ayez pas de chagrin, On sera là l’an prochain. On sera là l’an prochain (à dessein), Pour vous apporter la joie, Ensemble!
6.
Evadons-nous, viens avec moi Dans ce ciel étoilé, Quitte ta prison dorée Un monde ouvert nous tend ses bras Sur mes ailes déployées, Je vais te libérer De la routine, du mal de vivre Danse avec moi ! Sous ces étoiles, Faites de cristal Attrape moi ! Sur ce nuage, Débutons le voyage. Que tous les chagrins cèdent enfi n la place à la joie Avec moi Dans ce monde où je suis reine Libère toi De ces chaînes qui t’entravent Aie foi en moi Imagine un monde où n’existe que le bonheur, Une utopie, un rêve, où nous pourrons unir nos coeurs Le voilà ! Viens ! Le vent se lève, gonfle tes ailes, L’audace guide notre conduite Le rêve pour seule limite Si pour vivre il faut affronter La peur, l’adversité Alors c’est décidé, Je pars combattre tous mes soucis Danse avec moi ! Je change de vie, je tourne la page Attrape moi, Un bol d’air pur, au-delà des nuages Emmène moi par delà le monde des humains Avec toi, Dans ce monde où tu es reine Libère toi De ces chaînes qui t’entravent Offre moi ta foi Imagine un monde où n’existe que le bonheur, Une utopie, un rêve, où nous pourrons unir nos coeurs Le voilà ! Viens ! La belle ALYS me parlait, Sans un mot je l’écoutais, et me laissais porter. Soudain elle disparut. “Où est-elle donc passée” me dis-je, pétrifié. Comme chaque matin. Libère toi De ces chaînes qui t’entravent Offre moi ta foi Imagine un monde où n’existe que le bonheur, Une utopie, un rêve, où nous pourrons unir nos coeurs Le voilà ! Viens ! Ce n’est pas une illusion ! Elle me libère De ces chaînes qui m’entravent Rien d’imaginaire Je reviens plein d’une force nouvelle, qui est celle, d’une utopie, d’un rêve, où nous pourrons unir nos coeurs Le voilà ! Il est là ! Dans ce nouveau monde qui s’ouvre… j’écris ton nom !
7.
Fugitive 03:34
Cheveux dans le vent, L’adrénaline monte en puissance. Dans ses yeux perçants, Le souhait d’assouvir sa vengeance. Et dans mon dos, Les gyrophares en feu : Un fléau, Détruisant crescendo L’ombre qui voilait l’éclat ardent Qui maintenant s’échappe,bouillonnant, De moi ! Now let out the beast... Ne t’en fais pas, j’ai le contrôle ! La nuit est à moi, je joue mon rôle ! On ne s’arrête pas. Laisse moi devenir folle ! Ce soir, c’est moi qui prends mon envol ! Nouveaux poursuivants... Son regard s’emplit de médisance. Maintenant, je comprends... Cette histoire prend soudain tout son sens ! Ce petit jeu Commence à devenir dangereux... Sournois ! Quoi ? Moi, une proie ?! Non. Ne t’en fais pas, J’ai le contrôle ! La nuit est à moi, je joue mon rôle ! On ne s’arrête pas. Laisse moi devenir folle ! Ce soir, c’est moi qui prend mon envol ! - ALYS : « LEORA ! » - LEORA : « ALYS... » - ALYS : « Que se passe-t-il ? » - LEORA : « Je suis occupée, là. » - ALYS : « Où est Lupin ? » - Lupin : « Miaou... » - ALYS : « Mais qu’est-ce que j’entends ?! » - LEORA : « Je vais devoir raccrocher. » - ALYS : « Ah non ! Dis-moi ce qu’il se passe, LEO... » - LEORA : «C’est parti !» Ne t’en fais pas, j’ai le contrôle ! La nuit est à moi, je joue mon rôle ! On ne s’arrête pas. Laisse moi devenir folle ! Ce soir, c’est moi qui prend mon envol !
8.
À l'aube de ce jour de Noël Je lève les yeux vers le ciel Ces flocons qui s’éveillent Lorsque Lupin m’appelle Sur ce voile d'hiver Un petit sapin solitaire Me rappelle ô combien Ce chat m'est cher Je ne suis plus solitaire en ce soir de Noël Nous avons partagé ce présent mutuel Je ne suis plus seule près de ce feu de cheminée Toutes ces étoiles sont là pour m'accompagner Ensemble formons ce bel univers Réunissons nous tous sur ce voile d'hiver Et pour tous ceux qui sont seuls, je veux garder de l'espoir Et pour tous ceux qui sont seuls, fêtons Noël ce soir Je veux croire en l’avenir et toutes les choses à venir Dans mon monde rempli d'espoir c'est vous tous que je veux voir Au commencement je n'étais qu'un éclat Je marchais au pas mais vous avez eu foi en moi Je veux croire en l'avenir et en ce que je peux devenir Dans mon monde je m'éveille en ce beau jour de Noël C'est une promesse remplie de tendresse Sous cette pluie de flocons partageons les mêmes passions Je m’approche de ce sapin solitaire Lupin souhaita lui offrir un partenaire Ensemble nous fîmes un joli bonhomme de neige Lupin y ajouta une jolie étoile de neige Des passants nous ont rejoints avec des boules de Noël Une guirlande pour lui et un gilet pour son ami Ensemble nous avons partagé ces moments Au-delà du temps ou bien l'espace d'un instant Dans ce milieu chaleureux, réunis au coin du feu Désormais je n'ai plus peur, je vous porte depuis mon cœur Brisons donc ces frontières, brûlons donc toutes ces barrières Acceptons-nous les uns les autres et partageons nos différences Par-delà nos origines au-delà de nos horizons Cette amitié nous unit tous, pour un jour ou pour toujours Je veux croire en l’avenir et toutes les choses à venir Dans mon monde rempli d'espoir c'est vous tous que je veux voir Au commencement je n'étais qu'un éclat Je marchais au pas mais vous avez eu foi en moi Je veux croire en l’avenir et ce que je peux devenir Dans mon monde je m'éveille en ce beau jour de Noël C'est une promesse remplie de tendresse Sous cette pluie de flocons partageons les mêmes passions
9.
Sexfriend 04:15
Je ne suis pas du genre à me plaindre, cependant, Je sens que quelque chose ne va pas et, Même si je ne peux te dire ce que je ressens, Chaque fois que tes mains me touchent, j’y repense. Je pensais que ça serait suffi sant, Des actes sans aucun sentiments, Tant que j’étais à tes côtés, Rien d’autre ne pouvait m’importer. Seulement, ça ne cesse de grandir, Ton affection me fait languir, J’aimerais te crier “aime-moi!”, pourtant... BE MY SEXFRIEND Si je ne peux avoir de toi ton coeur au moins j’aurai ton corps, Je m’assurerai que tu n’oublies pas mon toucher, alors Même si cette relation seulement physique ne me suffi t pas, Je cacherai ces sentiments en moi, Serre moi plus fort ! Fais tout ce que tu veux de moi, cette nuit je m’abandonne encore Car toi et moi dans ce lit est mon unique réconfort Dépêche-toi fais-moi oublier que jamais tu ne m’aimeras, Embrasse-moi comme jamais aucun autre ne le fera ! Être amis ne suffi t pas, je veux autre chose de toi. J’aimerais simplement que tu vois que je suis juste là ! Être quelqu’un à tes yeux, c’est ici mon plus grand voeu, Je ne désire pas que notre relation soit un jeu. Si tu savais tout cela, t’enfuirais-tu loin de moi ? Je me moque de souffrir tant que je peux rester avec toi. Mais puis-je espérer qu’un jour, je recevrai ton amour ? Suis-je condamnée à t’aimer en secret pour toujours ? Je pensais que ça serait suffi sant, Des actes sans aucun sentiments, Tant que j’étais à tes côtés, Rien d’autre ne pouvait m’importer. BE MY SEXFRIEND Si je ne peux avoir de toi ton coeur au moins j’aurai ton corps, Je m’assurerai que tu n’oublies pas mon toucher, alors Cette relation seulement physique j’y mettrai fi n de ce pas, J’exposerai ces sentiments en moi, Serre moi plus fort ! Fais ce que tu veux de moi cette nuit, la dernière de notre accord. Toi et moi dans ce lit nous a fait à tous deux du tort, Je continuerai sans cesse d’espérer qu’un jour tu m’aimeras, Je t’embrasserai comme aucune autre ne le fera !
10.
J’ai traversé la barrière Vers ce monde inconnu Je marche le long de ces rues Qui ne me sont pas familières Je n’ai pas tous mes repères Pourtant je me sens protégée Il y a tant de lumières Sous ce ciel étoilé Je pourrais croire que ça va Mais je sens de la peine Tout au fond de moi Appelle-moi et ça ira Cette voix me ramène Au creux de tes bras Même si tout semble magnifique Je ne trouve pas le repos Cette solitude m’est si critique Que ça m’empêche d’aller plus haut Je dois revenir à tout prix Mais je ne trouve pas la clé Tu dois surement te demander Vers où je suis partie Je pourrais croire que ça va Mais je sens de la peine Tout au fond de moi Appelle-moi et ça ira Cette voix me ramène Au creux de tes bras Même en mille morceaux Un jour je me relèverai Voir des paysages nouveaux Et puis pour toujours t’accompagner Ce jour mes yeux sont ouverts Dans cette chambre inconnue Je pourrais croire que ça va Mais je me sens troublée Mes jambes ne bougent pas C’est la chaleur de tes mains Qui fait partir mon chagrin Tu es resté près de moi, As supporté la peine De me voir comme ça Appelle-moi et ça ira Cette voix m’a ramené Des portes de l’au-delà
11.
Horizons 04:54
Un sombre couloir... Cette âme noire... Comme si la lune mourrait, Allant nulle part, perdant son esprit. Tout vieillit. Un champ de lys Aux portes des abysses. Comme si prendre mon envol était juste impossible, Malicieux. Ce malaise d’être, Monde fait de noirceur. Les larmes peuvent paraitre Comme la défaite du coeur. Toujours des cris dans le silence. La haine, la peur et la souffrance. Comme si ma voix s’étouffait. Impossible de respirer. J’ai perdu toute trace de ce que je cherchais. Qu’est devenu ce «bonheur»? S’est-il estompé? Était-ce un rêve trop éloigné? Une utopie que je ne pourrais jamais approcher? «Un sourire Alors que la peur m’enlace. S’enfuir. Je n’ai plus ma place... Dans ces yeux, Mes mots se sont effacés. Fastidieux, Ce poème fut délaissé.» Il n’y a plus d’air dans ces ruines de poussière, Et la cloche cassée résonne une dernière fois. Je ne vois que des larmes sous ce ciel sans lumière, Et pourtant je répète «J’y crois...» Une terre sombre au bout de ce village. Et, enfermée dans ces branches de ronces, Tel un oiseau pris dans une cage, Je cherche toujours des réponses...
12.
La vie, c’est une chose extrêmement bizarre. Rien ne se passe comme prévu. De temps en temps, elle ressemble à un cauchemar, Mais tout ce que les autres me disent, c’est : “la vie continue” On bosse toute la vie pour gagner de l’argent qu’on dépense pour tant de trucs stupides. Mais la richesse est moins importante que le bonheur, l’amour, et les amis. [REFRAIN 1] Donc oubliez tout ce qui vous trouble. Perdez-vous dans le rythme. La mélodie vous entraîne Dans ce merveilleux abîme! [REFRAIN 2] C’est un monde Alyste qui vous appelle, Un nouveau son qui ensorcelle. Dansons ensemble, sans aucun soin. Oubliez vos soucis Et que tout le monde frappe dans ses mains. La « responsabilité » n’est qu’une pauvre excuse pour tous les sacrifices qu’il faut faire. Pourquoi doit-on trimer pendant que d’autres s’amusent ? C’est vrai que « La vie est bien sévère » [REFRAIN 1] [REFRAIN 2] Maintenant, c’est à vousde chanter ! Donc, répétez après moi ! Vous êtes prêts ? 1, 2, 3, 4 Angoisse ! (Angoisse !) J’en ai pas besoin ! (J’en ai pas besoin) Abattement ! (Abattement !) Je n’en veux pas non plus ! (Je n’en veux pas non plus !) Détente? (Détente ?) Voilà qui est bien dit ! (Voilà qui est bien dit !) ALYS ! (ALYS !) [REFRAIN 3] C’est un monde Alyste qui vous appelle, Un nouveau son qui ensorcelle. Dansons ensemble, sans aucun soin. Oubliez vos soucis et chantez plus fort ! Tous ensemble ! [REFRAIN 2] C’est un monde Alyste qui t’attend, La porte ouverte, une euphorie brillante. Ô, dansons ensemble, sans ménagement ! Oubliez vos soucis et joignez-vous à moi en frappant dans vos mains !
13.
Luna Light 03:27
Quand je marche sur les boulevards et que je longe le fleuve qui sépare Paris en deux. Je me sens seule, ou observée, les lumières sont éteintes et les étoiles n’éclairent que les cieux. J’ai peur, j’ai peur, baby, j’ai peur, j’ai peur ! (Les couleurs de mon coeur, Se transforment en pleurs, Sors de moi, Pandora, Pour que tout ca s’efface) Où suis-je, qui suis-je, baby, ranime ces ardeurs ! (Mon être devient glace, Mon âme qui s’emballe Me supplie de me battre Tout ça n’est que fugace) Oh ou oh ou oh ! Croissant de Lune, montre la voie ! Oh ou oh ou oh ! Serpent de Brume, protège-moi ! Luna Light ! Luna Light ! Illumine ma route avec ton énergie ! Luna Light ! Luna Light ! J’imagine un décor qui regorge de vie. J’avancerai, jamais je ne tomberai… Tout ça dépend, à mes dépens, des milliers de lucioles qui mènent la cadence. Et les silures, dans les eaux gelées de la Seine, me regardent, m’attendent et dansent. J’suis seule, dans l’noir, j’me parle à moi-même : « fais pas d’erreur ! » (À pas feutrés, À moitié endormie, J’essaye de n’pas tomber Et sombrer dans l’oubli) Les yeux, les yeux, ouvre les yeux : « n’fais surtout pas d’erreur ! » (Maintenant je le sais, Mes heures sont comptées, Il faut faire attention, Pan joue sa mélodie) Oh ou oh ou oh ! Croissant de Lune, montre la voie ! Oh ou oh ou oh ! Serpent de Brume, protège-moi ! Luna Light ! Luna Light ! Illumine ma route avec ton énergie ! Luna Light ! Luna Light ! J’imagine un décor qui regorge de vie. J’avancerai, jamais je ne tomberai…

credits

released June 1, 2017

license

all rights reserved

tags

about

ALYS France

First french-speaking virtual singer. Also sings in japanese.

contact / help

Contact ALYS

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like ALYS, you may also like: