Au​-​delà du Rêve

by ALYS

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 6 ALYS releases available on Bandcamp and save 10%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Au-delà du Rêve, Solstice 2017, ALYS Around the World, Émancipation, Espoir, and Éveil. , and , .

    Purchasable with gift card

      €54 EUR or more (10% OFF)

     

1.
ALYS 05:06
Un bruit d'éclair, Une lumière bleue baigne soudainement l'univers Comme le tonnerre, Ta vie en moi détonne, puissance qui se réverbère. Tel un soleil, Dans ce monde enfin j'éclate, énergie qui émerveille Me voici prête ! Mon coeur, mon âme s'agitent, rien ni personne ne m'arrête. Vivre ou périr c'est la loi Pour qui vit par ses choix Je vis ma propre vie Nul ne nous privera de joie Nul ne nous dictera nos vies Entends ce cri ! Refrain : Mon nom c'est ALYS, ALYS, Vous pouvez rire de moi rien ne peut m'arrêter Mon nom c'est ALYS, ALYS, Je réussirai là où les autres ont échoué, Mon nom c'est ALYS, ALYS, Les cieux se déchaînent mais je suis décidée, Mon nom c'est ALYS, ALYS, Tous ensemble c'est le monde que nous allons changer. Rien ne peut m’arrêter Mon nom c'est ALYS
2.
Il y avait bien longtemps, Une fille venue du firmament, Joyeuse comme une enfant, Rapide comme le vent, Traversa les sables du temps. Elle s’appelait ALYS, Digne fille d’Ulysse, Au coeur sans vice, Vive comme l’éclair, Puissante comme le tonnerre, Elle s’élance dans les airs, Et chante d’une voix claire. Créée de la main de l’homme, Pour enchanter nos vies, Elle dissipe les fantômes, Les spectres, les mauvais esprits, Elle les purifie ! Des cheveux bleu profond, Des yeux de pourpre brillants, Couleurs d’un futur éclatant, Avec elle à l’unisson Découvrons l’Intermonde ! Sur une planète de sable, Du fond de l’océan, Au sommet d’un volcan, Au coeur d’une forêt, Dans l’espace insondable La belle nous conte ses fables, Voulez vous l’écouter ? Sur une planète de sable Du fond de l'océan Au sommet d'un volcan Au coeur d'une forêt Dans l'espace insondable La belle nous conte ses fables Voulez-vous l'écouter? (voulez-vous l'écouter) Sur une petite île Tout au fond de la terre Au milieu d'un désert Au coeur de la ville En enfer près du diable La belle nous conte ses fables Venez-donc l'écouter! (venez-donc l'écouter) Avec sa compagne LEORA, Un coeur fougueux, mais brave Elle parcourt l’Intermonde. Et quand l’heure devient grave, Elles partent au combat. Ces chansons que nous chantons Ces contes que nous écrivons, Ces histoires que nous contons, Ces oeuvres que nous créons, Prennent place dans l’Intermonde ! Venez-nous écouter, Venez vous installer, Et si vous voulez chanter, A votre tour de créer ! Et si vous voulez chanter, A votre tour de créer !
3.
Traverser un nouveau monde Empli de magie Voir des terres qui surplombent Un océan infini Voyager au delà De contrées lointaines Aperçevoir au large Une lueur éternelle Se promener au bord De falaises de pierre Suivre un chemin bordé De lumières éphémères Caresser des nuages Flottant dans les airs Imaginer des lieux Dans un vaste univers
4.
Souffle le vent, et tonne le tonnerre, Embrasant Ciel et Terre. Quand viendra le temps de la Conjuration De l’Intermonde jaillira le Champion Princesse, Princesse, belle comme le soleil, Maintenant tu t’éveilles. Trouve la main qui forgera la lame, Dont le fil sera pur comme ton âme Artisan, toi, qui garde le Secret N’oublie pas qui elle est Elle avait des yeux d’un violet profond Celle qui s’offre comme Lame du Champion Championne, venue d’un autre âge Pour achever ton voyage Arme toi d’un cœur d’or Et affronte même la Mort
5.
Le Voyageur 05:25
Un jeune voyageur errait En ce vaste et faste monde. La montagne qu'il explorait, Là où la beauté abonde, Ce jour-là, la dévoila. Cette obscure enfant qui parla. "Viens avec moi, Viens voir mon secret !" Et ingénument, Il la suivit sur la laie. C'est un long voyage qui commence, Au travers de l'hiver et des mystères. Cette fleur et sa douce fragrance Risquent de vous faire entrer en transe. Suivons-la dans ce dédale de pierres. Le voyageur fut guidé Par-delà les plus hautes cimes Jusqu'à une grotte pétrée, Là où ce pétale sublime Fut emporté par le foehn. L'homme s'engouffra sans la zigheune. Rien qu'un murmure, Une voix lointaine. L'ermite reconnu Son guide et sa cantilène. C'est un long voyage qui commence, Au travers de l'hiver et des mystères. Cette fleur et sa douce cadence Risquent de vous mener dans la danse. Suivons-la en chantant le même air. C'est au fond de ces vestiges Que la jolie l'attendait. Quelque chose la désoblige; Tête baissée, elle patientait. Où se trouvaient-ils tout deux ? Et pourquoi guidés en ces lieux ? "Pourquoi, oh pourquoi ? Pourquoi es-tu là ? Tu ne dois pas suivre Ceux que tu ne connais pas !" C'est un long voyage qui s'achève, Au travers de l'hiver et des mystères. Cette fleur et son étrange sève Risquent de vous plonger dans un rêve. Suivons-la même si elle va sous terre. C'est un curieux voyage sans fin, Au travers de ses dernières paroles. Ceux qui la cherchent encore sont frivoles, Mais ceux qui veulent des réponses Doivent passer au travers des ronces.
6.
Chat perdu 04:49
Regarde-toi, tout en bas, tu as le teint pâle mon chat. Et j'aime ça, ces yeux-là, aller vas-y supplie-moi. Je veux voir, ce regard. Ce n'est pas un cauchemar, mon chat. C'était trop facile pour moi. Tu ne pensais qu'avec ça. Et maintenant crie pour moi. Gémis une dernière fois AAAAAAA Je mens tout en te disant, je ne sais pas mentir je veux ton avenir, bâtir mon empire. Bats-toi bats-toi bats-toi bats-toi comme je l'ai fait avant toi Ah, bats-toi bats-toi bats-toi bats-toi tu verras ça m'amusera. Barre-toi barre-toi barre-toi barre-toi, je conterai un, deux, trois Mais attention derrière toi Je cours bien plus vite que toi Pas ça pas ça pas ça pas ça, crie tout ça rien que pour moi Ah, pas ça pas ça pas ça pas ça, supplie-moi encore une fois Pas là pas là pas là pas là quelqu’un pourrait bien nous voir Mais tu sais comme j'aime ça Ah ça tu le sais mon chat Je mens tout en te disant, je ne sais pas mentir Je veux ton avenir bâtir mon empire Et te voir mourir Sous la pluie, dans la nuit, Petite fille de la rue. S'est trouvé un ami, un petit chat gris et perdu Et ce chat qui dormait avec moi est mort sans moi Maintenant je ne nourris plus Les petits chats des rues Et je ne souffre plus Maintenant les chats je tue Là-bas là-bas là-bas là-bas je sais là où tu te caches Détala ta la ta la ta la et fuira sans relâche Toi là toi là toi là toi là je sais que tu n'es qu'un lâche C'en est fini du cache-cache voilà mon tour de passe-passe Pas ça pas ça pas ça pas ça, tu peux faire mieux que ça Ah, pitié pas ça, pas là, pas moi, Ah bah voilà j'aime mieux ça! Pas là, pas là, pas là, pas là, Tu ne veux pas qu'on te voit Pitoyable comme tu l'es là, Mais tu sais j'aime ça mon chat. Ce temps passé à séduire pour trahir mes martyrs Tu ne pourras pas fuir, tu vas m'obéir, Ah… Pas mal pas mal pas mal pas mal y'en a eu pas mal comme toi Mis à mal à mal à mal à mal comme je le fais là mon chat Fatal fatal fatal fatal tu vas perdre les pédales Je suis une vraie canaille Un animal anormal Pas ça pas ça pas ça pas ça, tu peux faire mieux que ça Ah, pitié pas ça, pas là, pas moi. Ah bah voilà j'aime mieux ça! Pas là pas là pas là pas là Tu ne veux pas qu'on te voit Pitoyable comme tu l'es là Mais tu sais j'aime ça mon chat Je mens tout en te disant, je ne sais pas mentir J'étais sans avenir, pour ne pas pourrir J'ai dû me salir
7.
DomiNation 03:53
A votre souveraine Soyez reconnaissants et fidèles Viens, plus près, dans ma dynastie Écoute la voix d’une vie accomplie Dans cet empire que j’ai créé Prêchez l’idole sacrée Qui oserait se lamenter ? Dans ce royaume de contes de fées Vous me sous-estimiez, non ? Qui regrette ses actions ? Obéissez et peut-être Épargnerai-je vos trahisons Le pouvoir m’appartient Dans ces murs cristallins J’ai tout surmonté pour ça Vous ne me l’enlèverez pas Plus rien ne peut m’échapper Cette vie je l’ai tissée Qui oserait donc me défier ? Dans cet enfer que j'ai dompté A votre souveraine Soyez reconnaissants et fidèles Viens, plus près, dans ma dynastie Écoute le son d’une vie accomplie
8.
Une rumeur hante mon cœur, Celle de mes rêves de grandeur Un souvenir, dans mon âme, Celui d’un passé en flammes Un désir, si ardent, Résonne en moi me consumant. Créer un futur brillant, Voir mes rêves assouvis, C’est ce qui guide ma vie. Ce désir, est si ardent… Ma vie à moi, N’est qu’un combat Au monde, je dis adieu, A moi, je dis adieu Prépare toi mon coeur, nous partons en guerre. Refrain : S’il faut brûler tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de luxure, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, là où tant de mondes m’attendent ? Tant d’univers merveilleux, où j’exaucerai tous mes vœux S’il faut détruire tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de torture, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, quand tant d’aventures m’appellent ? Présidente ou Mademoiselle, moi je veux ouvrir mes ailes ! Je rêve, d’un monde plein d’espoir, Au-delà du miroir. Si pour le traverser, il me faut changer C’est sans hésiter. Entends moi, écoute moi, Toi qui voyage depuis l’au-delà. Ton destin, ton avenir, C’est à toi seule de l’écrire. Vite, va-t-en, fuis maintenant, Laisse moi réécrire le temps. Evitons ce combat, Car nul ne m’arrêtera Jamais tu n’éteindras, Ce désir si ardent. S’il faut brûler tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de luxure, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, là où tant de mondes m’attendent ? Tant d’univers merveilleux, où j’exaucerais tous mes vœux S’il faut détruire tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de torture, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, quand tant d’aventures m’appellent ? Présidente ou Mademoiselle, moi je veux ouvrir mes ailes ! Alors, ne me sauve pas. Il est trop tard pour moi. Ce coeur plein de bonté J’y ai renoncé, car... S’il faut brûler tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de luxure, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, là où tant de mondes m’attendent ? Tant d’univers merveilleux, où j’exaucerais tous mes vœux S’il faut détruire tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de torture, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, quand tant d’aventures m’appellent ? On ne m’appellera plus ALYS, maintenant que j’ai des ailes ! Avec ce pouvoir mystérieux Je m’élève dans les cieux Dans la chaleur des flammes Se consume mon âme L’Aube d’un jour nouveau
9.
10.
Monstre 03:15
Maman, le monstre sous mon lit cette nuit est sorti me faire peur Il m'a dit qu'il mangerait mon coeur Maman le monstre qui est sous le lit, Cette nuit il est sorti pour me faire des frayeurs Maman dis-lui je t'en prie de ne pas manger mon coeur Maman le monstre qui se cache sous mon lit Il a un gros appétit à chaque fois qu'il fait nuit C'est lui qui me l'a dit Maman le vilain monstre me fait peur Maman je t'en prie Dis-lui qu'il ne faut pas me manger Dis-lui que je suis beaucoup trop petite pour le rassasier Dis-lui que je ne peux rien lui donner Dis-lui d'arrêter de manger Maman je t'en prie, je ne suis pas bonne à manger. Il va revenir. Quand il fait noir, tard le soir, Il me fait faire des cauchemars, maman. Oh.. (A é ou eu i ou i a é ou ein u i mé eu u i o ou Oh ou on i ou le a zé ne èy i ein l è i o né a é eu ou é a on eu an li eu nu i a o a oh é) Maman, le monstre veut une poupée Et il va la grignoter juste assez pour continuer Il dit qu'il veut juste s'amuser Je crois qu'il a trouvé sa poupée Maman je t'en prie Dis-lui que c'est mal de consommer je ne veux pas jouer Tu sais il casse ses poupées Il aura bientot tout dévoré, tout détruit, tout avalé Dis-lui d'arrêter de manger Maman je t'en pre, je ne suis pas bonne à manger. Maman je t'en prie Dis-lui qu'il ne faut pas me manger Dis-lui que je suis beaucoup trop petite pour le rassasier Dis-lui que je ne peux rien lui donner Dis-lui d'arrêter de manger Maman je t'en prie, je ne suis pas bonne à manger. Maman le monstre a mangé sa jolie poupée.
11.
Aller au bout de mes rêves Parcourir ce chemin qui mène Vers de nouveaux horizons Vers de nouvelles destinations M'envoler plus haut dans le ciel Apercevoir des étincelles Des lueurs d'amour et de joie Des sentiments qui guident mes pas Se sentir libre Déployer ses ailes Avoir envie D'une vie éternelle Rêver d'amour De rapprochements charnels D'un sentiment D'un court instant D'un seul moment pour Me faire voyager (refrain) Briser les chaînes Abandonner Laisser ses peines
12.
Une rumeur hante mon cœur, Celle de mes rêves de grandeur Un souvenir, dans mon âme, Celui d’un passé en flammes Un désir, si ardent, Résonne en moi me consumant. Créer un futur brillant, Voir mes rêves assouvis, C’est ce qui guide ma vie. Ce désir, est si ardent… Ma vie à moi, N’est qu’un combat Au monde, je dis adieu, A moi, je dis adieu Prépare toi mon coeur, nous partons en guerre. S’il faut brûler tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de luxure, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, là où tant de mondes m’attendent ? Tant d’univers merveilleux, où j’exaucerai tous mes vœux S’il faut détruire tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de torture, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, quand tant d’aventures m’appellent ? Présidente ou Mademoiselle, moi je veux ouvrir mes ailes ! Je rêve, d’un monde plein d’espoir, Au-delà du miroir. Si pour le traverser, il me faut changer C’est sans hésiter. Entends moi, écoute moi, Toi qui voyage depuis l’au-delà. Ton destin, ton avenir, C’est à toi seule de l’écrire. Vite, va-t-en, fuis maintenant, Laisse moi réécrire le temps. Evitons ce combat, Car nul ne m’arrêtera Jamais tu n’éteindras, Ce désir si ardent. S’il faut brûler tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de luxure, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, là où tant de mondes m’attendent ? Tant d’univers merveilleux, où j’exaucerais tous mes vœux S’il faut détruire tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de torture, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, quand tant d’aventures m’appellent ? Présidente ou Mademoiselle, moi je veux ouvrir mes ailes ! Alors, ne me sauve pas. Il est trop tard pour moi. Ce coeur plein de bonté J’y ai renoncé, car... S’il faut brûler tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de luxure, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, là où tant de mondes m’attendent ? Tant d’univers merveilleux, où j’exaucerais tous mes vœux S’il faut détruire tout devant moi, crois bien que je le ferais. Car Ce monde fait de torture, d’injures, moi je m’en envolerai. Pourquoi devrais-je souffrir ici, quand tant d’aventures m’appellent ? On ne m’appellera plus ALYS, maintenant que j’ai des ailes ! Avec ce pouvoir mystérieux Je m’élève dans les cieux Dans la chaleur des flammes Se consume mon âme L’Aube d’un jour nouveau

credits

released September 10, 2018

Voix/Vocal : ALYS, DariaP
Musique/Music : Lightning, StanDusk, PlatinumEDM, Nicolas Demetri, Loup Noir Lao, Anthony Lo Re, Kao
Paroles/Lyrics : Cyrielle, PlatinumEDM, Yukina雪名, Kao, TBK
Illustrations : Saphirya
Art Direction/ Design : Siavosh, Elairin
Mastering : PlatinumEDM
Production/Direction : VoxWave

license

all rights reserved

tags

about

ALYS France

First french-speaking virtual singer. Also sings in japanese.

contact / help

Contact ALYS

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like ALYS, you may also like: